Challenge tests alternatifs Biolumix : retours sur 3 ans d’exploitation

Qu’est-ce que BioLumix ?

 

BioLumix fournit une solution rapide pour la quantification des microorganismes (bactéries, levures et champignons filamenteux) en industrie, recherche et R&D.

Un capteur de CO2, au fond de chaque cellule, permet d’enregistrer la croissance microbienne en temps réel grâce à un capteur optique sans interférence avec la matrice.

Les clients de Cosmepar le plébiscitent !

Quand bien même le besoin semblait identifié, l’acquisition d’une technologie alternative en challenge test restait audacieuse.
Après 3 années d’exploitation et plus de 2200 études, il convient de constater que le pari est largement réussi.
Et finalement, ce sont nos clients qui ont su le mieux s’approprier cette solution technique.

Nous répertorions ici vos scenarii d’utilisation à ce jour :


Assurer la transposition industrielle d’une formule


« Je complète l’information du CT paillasse par le Biolumix sur le premier lot de fabrication. »

 


Définir les spécifications industrielles en conservateurs (et plages d’acceptation pH).


« Le CT est OK lorsque les conservateurs sont à la bonne dose, qu’en est-il en conditions dégradées ? (perte de 20% de conservateurs, pH plus faible ou plus élevé) »


Suivre le pouvoir antimicrobien de la formule dans le temps.

« Le CT à T0 est OK, pourquoi ne pas retester la performance conservatrice les à l’issue de l’étude de stab. »


Prospecter de nouvelles solutions conservatrices.

« Mon fournisseur de MP me propose une molécule antimicrobienne révolutionnaire, je le teste en Biolumix sur une de mes formules cadres avant d’aller plus loin »


Consolider les dossiers « formule de base » – éviter le recours à l’héritage.

« J’ai une gamme avec des déclinaisons de parfums ou de couleurs. Un CT sur la base neutre, des biolumix sur les déclinaisons ! »


Etudier le pouvoir antimicrobien en fin de DDM des PF.

« Je fais le ménage dans mon échantillothèque, j’en profite pour retester mes performances conservatrices par un dosage et une mesure d’efficacité par Biolumix»


Evaluer le risque microbiologique sur formules défaillantes.

« Je constate une diminution de mon taux de conservateurs sur un lot de production. Sont-ils en quantité suffisante pour résister à une attaque microbienne? »


Qualifier le « multisourcing » des molécules à activité antimicrobienne.

« Mon service achat référence un nouveau conservateur. Il a le même numéro INCI et est moins cher. Mais est-il aussi efficace ? »


A vous d’initier votre scenario d’investigation !

Contactez Simon CATROUX sur scatroux@cosmepar.fr ou directement par téléphone au 02 40 68 50 50.