Doser les filtres solaires : Le Pourquoi, Quand et Comment d’ANALYTEC

 

 

Assez rare pour être signalé, un nouveau filtre solaire a fait son apparition dans l’Annexe VI du règlement cosmétique :

Voici donc le Phenylene Bis-Diphenyltriazine !

S’il n’est pas encore généralisé, il nous donne l’occasion de faire la lumière sur ces actifs à surveiller de près.

 

 

 

 

Prouver l’efficacité de la protection solaire d’un produit revendiquant un SPF (par un test adapté : Vitro, vivo, les deux…) est évidemment l’obligation majeure pour le metteur sur le marché.

Ce test est réalisé majoritairement une fois dans la vie du produit, le plus souvent sur une formule labo. Il reste néanmoins trop fragile pour apporter un niveau de sécurité suffisant.

La Personne Responsable doit contrôler qu’à chaque étape du développement et de la commercialisation du produit, l’indice de protection reste suffisant pour assurer la sécurité des utilisateurs.

Nul besoin pour cela de refaire des tests SPF à chaque étape. La vérification, par le dosage, du respect des spécifications en filtres solaires organiques et minéraux, donne l’information importante que la protection solaire est toujours présente ; montrant ainsi l’efficacité de la formule pour protéger le consommateur de l’exposition au soleil.

 

 

 

 

Les dosages de filtres solaires doivent être réalisés :

1) lors de la stabilité en conditions accélérées,
2) sur au moins les 3 premiers lots de production,
3) ponctuellement sur les lots suivants.
4) lors de picking en point de vente et produits d’échantillothèque (vieillissement réel),

Ils apporteront aussi une meilleure connaissance des formules et enrichirons d’autant le DIP.

 

 

 

 

ANALYTEC a fait évoluer dernièrement sa méthode de dosages des filtres solaires organiques :

– 1 seul run de 20 minutes
– 18 filtres organiques dosés
– Dans toutes les galéniques
– Réalisé chaque semaine, et plus souvent si nécessaire

Pas d’excuses pour ne pas maîtriser ce sujet sécuritaire : CREEZ, NOUS TESTONS !