SALON COSMETAGORA 2013

Le salon COSMETAGORA 2013 s’est tenu Porte Champerret les 15 et 16 janvier. Cela a été l’occasion pour COSMEPAR d’y exposer ses activités et échanger largement avec nos partenaires.

Vous avez été nombreux à venir nous rencontrer et il ressort de ces deux journées des préoccupations fortes liées aux interrogations de la profession :

– Médiatisation du MIT : la fin d’année 2012 aura certainement marqué ceux d’entre vous qui ont pris le chemin des isothiazolinones (MIT, CMIT) pour substituer les parabens. Espérons que ce dernier focus sur la profession n’aura pas les incidences caricaturales précédemment connues sur les parabens.

– Stabilité nouvelles formules : nous avons constaté, comme nombre d’entre vous, des défauts majeurs de stabilités formules se matérialisant par des baisses de capacités conservatrices. Face à ce nouveau risque ANALYTEC et COSMEBAC ont conjointement développé une approche technique spécifique visant à renforcer l’évaluation globale de vos formules.

Les interrogations liées à l’application prochaine du Règlement CE 1223/2009 ont également été l’objet de nombreux échanges :

– Migration contenant/contenu : déjà évoquée au « Congrès Parfums et Cosmétiques » de 2012, les professionnels s’accordent désormais sur cette thématique à orienter l’exigence du Règlement sur les paramètres de sécurité des migrants potentiels. Tout en conservant une évaluation sur mesure de la problématique, ANALYTEC vous accompagne sur la caractérisation des migrants.

– Validation des effets revendiqués : l’Alinéa 7 de l’article R.5131-2 du code français de la santé publique y faisait déjà référence. Le Nouveau Règlement Européen en fait un élément majeur dans le Dossier d’Information Produit. Il est à noter que la présence d’un ingrédient réputé “actif” n’est qu’une présomption d’activité du cosmétique dans cet effet. Le cosmétique doit présenter une réelle valeur ajoutée par rapport à son ingrédient réputé actif. COSMEPAR vous soutient dans la mise en œuvre de solutions cliniques destinées à visualiser et quantifier ces effets revendiqués

–        Validation des process & Nanoparticules : parmi les sujets polémiques pour lesquels la profession n’est pas parvenue à un consensus, on retrouve les validations de protocoles de nettoyages et les nanos. Ces sujets doivent cependant être documentés pour la prise d’effet du Règlement. Pour les nanos, au-delà de la notification administrative, n’oubliez pas de vérifier les informations transmises par vos fournisseurs et contrôler, le cas échéant, les matières les plus à risque (en imagerie par MEB). Enfin, ANALYTEC dispose des solutions pour la caractérisation des marqueurs chimiques de nettoyage des lignes de fabrication/conditionnement.

COSMETAGORA déjà derrière nous, nous vous donnons rendez vous les 9/10 et 11 septembre sur le Beyond Beauty Porte de Versailles….